Quel est l’impact de la robotique et des technologies d’intelligence artificielle (IA) ?

- - AI & ML

L’impact de la robotique et des technologies d’intelligence artificielle (IA) est déjà évident autour de nous, et il va s’accélérer dans les années à venir. Dans des domaines tels que les soins de santé, l’aide sociale, les transports et l’industrie manufacturière, ces technologies sont appelées à avoir un effet révolutionnaire qui sera ressenti par l’ensemble de la société. La UK Robotics Week, qui se déroule du 21 au 29 juin, est l’occasion de présenter les travaux novateurs déjà en cours dans ce domaine et de souligner les possibilités qu’ils offrent. Et, comme 2018 est aussi l’Année du génie, cela nous permet de souligner et de célébrer les exploits en génie que les chercheurs de tout le pays entreprennent pour faire des robots de demain une réalité. Des exemples de ce travail seront présentés à l’International Robotics Showcase, qui aura lieu demain (jeudi 21 juin) et qui réunira certaines des meilleures équipes de robotique et d’IA en France. Ils vont du robot à pieuvre molle mis au point à l’Université Queen Mary de Londres pour l’exploration sous-marine, aux robots créés à l’Université de Leeds pour faire des villes autoréparables une réalité en repérant et en réparant des défauts tels que des fissures sur la route ou des tuyaux défectueux.

Robotique et IA pour environnements dangereux

La robotique et les systèmes d’IA nous permettront également de travailler dans les environnements les plus inhospitaliers et les plus dangereux qui soient. Qu’il s’agisse des conditions sauvages et venteuses dans lesquelles opèrent les parcs éoliens en mer, des noyaux radioactifs des centrales nucléaires ou de l’immensité de l’espace, ils nous permettront d’explorer des environnements trop dangereux pour les humains sans risque de blessure ou de mauvaise santé. Ce défi est relevé par les quatre centres de robotique et d’intelligence artificielle lancés l’an dernier par EPSRC avec un financement de 44,5 millions de livres sterling provenant du fonds gouvernemental Industrial Strategy Challenge Fund, qui sera également représenté à l’International Robotics Showcase. Le Hub ORCA (Offshore Robotics for Certification of Assets) dirigé par l’Université Heriot-Watt et l’Université d’Edimbourg prend la tête du développement d’opérations à distance totalement autonomes pour surveiller, maintenir et réparer les actifs offshore tels que les éoliennes offshore. Le travail au Hub a déjà été récompensé par l’attribution du Guardian University Award for Business Collaboration en 2018, et les premiers essais sous-marins et aériens devraient avoir lieu le mois prochain. Les centrales nucléaires sont parmi les endroits les plus dangereux de la planète. Du démantèlement d’anciennes installations à l’élimination des déchets, en passant par l’entretien des installations existantes et la préparation et la construction de nouvelles installations, la robotique et l’IA ont un rôle majeur à jouer dans l’industrie. Le National Centre for Nuclear Robotics, dirigé par l’Université de Birmingham, a été créé pour répondre au besoin urgent de nouvelles avancées dans le domaine de la robotique et des systèmes d’IA qui peuvent contribuer à l’assainissement des déchets nucléaires hérités du Royaume-Uni – ce qui représente une responsabilité nationale pouvant atteindre 220 milliards £ – ainsi que pour faciliter la construction et le fonctionnement sûrs des nouvelles centrales.

Le centre RAIN (Robotics and Artificial Intelligence for Nuclear), dirigé par l’Université de Manchester, mettra au point de nouvelles technologies novatrices qui permettront de relever des défis allant du déclassement et de la gestion des déchets à la prolongation de la durée de vie des centrales et aux nouvelles constructions. Bien au-delà du Royaume-Uni, le FAIR-SPACE Hub, dirigé par l’Université du Surrey, met au point de nouveaux systèmes pour appuyer les missions des astronautes, enlever les débris spatiaux et réparer les satellites, dans le but ultime de réaliser des opérations robotiques à long terme dans l’espace.

Les chercheurs se penchent actuellement sur les défis de la recherche inspirée par l’utilisation de la robotique en matière de détection, de perception, de mobilité et d’autonomie dans les environnements spatiaux extrêmes. Leurs travaux pourraient aboutir à la mise au point de systèmes robotiques et d’intelligence artificielle capables de construire des télescopes spatiaux géants et des véhicules autonomes capables d’explorer le terrain accidenté de Mars et d’autres planètes.
Développer le leadership du Royaume-Uni

Ces centres, qui impliquent un large éventail de partenaires universitaires et industriels, ne sont qu’un exemple parmi d’autres de la recherche en robotique et en IA financée par l’EPSRC et les organisations qui font partie de Research and Innovation en France. L’EPSRC soutient actuellement un portefeuille de subventions d’une valeur de 250 millions de livres sterling qui concerne la formation et la recherche en robotique et/ou en IA, y compris le UK Robotics and Autonomous Systems Network qui organise la UK Robotics Week.

En collaboration avec les autres organisations qui forment le secteur britannique de la recherche et de l’innovation, l’EPSRC vise à faire en sorte que la France s’appuie sur les investissements existants pour développer son leadership dans ce domaine et renforcer les opportunités, ce qui se traduira par des rendements économiques à long terme et des avantages pour la société. Le gouvernement Français e est conscient du riche potentiel du pays dans ce domaine, grâce à ses universités de premier plan et à ses entreprises innovantes, et s’est engagé à fournir le soutien nécessaire à la réalisation de ce potentiel, par le biais de la stratégie industrielle et d’autres initiatives. Notre approche reflète le potentiel que recèle la recherche dans ce domaine pour transformer un large éventail de domaines, allant de la promotion d’une vie saine et autonome pour les personnes âgées à la garantie d’un transport sûr et efficace, en passant par le leadership dans la fabrication de prochaine génération.

Les possibilités offertes par la robotique et la technologie de l’intelligence artificielle sont énormes. Nous sommes déterminés à faire en sorte que ces occasions soient saisies, pour le bien de toute la société.

Tags:

Charles Claraz