Comment empêcher l’INE d’enregistrer votre localisation

- - Tech

On parle beaucoup ces jours-ci des nouvelles qui sont apparues cette semaine dans les médias et qui concernent l’INE (Institut national des statistiques) avec la vie privée des utilisateurs en Espagne. Dans ce cas, et suite à un document enregistré par un média connu dans notre pays, on a appris qu’il y a accord signé avec les trois grands opérateurs en Espagne afin qu’ils puissent suivre nos mobiles sans aucune honte pendant huit jours.

Cela a mis le feu aux poudres à plusieurs entités qui défendent le droit à la vie privée, à la sécurité, à l’intimité et à la confidentialité des utilisateurs, mais rien ne semble empêcher tous les citoyens qui utilisent ces opérateurs sont littéralement espionnés ces jours-ci.

C’est pourquoi il n’y a qu’une seule option pour éviter ce suivi massif des utilisateurs et aujourd’hui nous verrons comment atteindre notre objectif qui est d’éviter ce suivi de masse de nos mouvements depuis plus d’une semaine. Pour certains, ce contrat signé avec les trois grands opérateurs de notre pays est quelque chose de normal, mais pour beaucoup, c’est une atteinte manifeste à la vie privée des gens.

Modifié par les situations de vente de données privées

Il n’y a pas si longtemps, des données effrayantes sont apparues sur les activités que certains opérateurs du monde entier menaient avec les données des clients et surtout avec directement liés au lieu de ceux-ci. C’est pourquoi il est important aujourd’hui de savoir clairement jusqu’où les opérateurs et les entreprises qui achètent ces données peuvent nous voir ou nous suivre afin de négocier avec eux.

La vie privée n’est pas une question triviale, car elle appartient aux gens et on ne peut tolérer que ces données confidentielles soient utilisées par de grandes entreprises pour gagner des millions d’euros. Nous avons récemment eu le cas de Facebook avec Cambridge Analytics Par exemple, ils ont mis la « mouche derrière l’oreille » de millions d’utilisateurs dans le monde entier, il est donc clair que les utilisateurs doivent s’inquiéter d’être suivis de cette manière.

INE

L’INE répond aux alarmes en expliquant que les données proviennent de smartphones, et non de personnes

Ce qu’ils disent de l’INE, c’est que les données qu’ils vont recevoir de lui : 18 au 21 et 24 novembre, 25 décembre et 20 juillet et 15 août de l’année prochaine est qu’il ne s’agit pas de données génériques sur les appareils, ni de données individuelles sur les personnes.

Le seul document officiel de la Institut national des statistiques est celui que nous avons laissé derrière nous. Il explique de manière quelque peu limitée ce processus qui sera mené dans notre pays et la méthodologie qu’ils utiliseront pour comparer les données.

INE

Il s’agit d’une multitude d’appareils et non de personnes uniques, mais de nos jours, tout le monde se fie à ce genre de « harcèlement » de la vie privée des gens, donc si vous faites partie de ceux qui ne veulent pas être traqués de nos jours vous pouvez faire ce qui suit.

Pour éviter d’être tracés

Nous n’allons pas dire que c’est quelque chose de compliqué à réaliser et sûrement que plus d’une personne présente savait déjà comment éviter d’être suivie à tout moment, mais il est important de faire en sorte que cela atteigne le nombre maximum de personnes au cas où elles ne voudraient pas figurer dans cette statistique. La seule chose que nous pouvons faire est mettre le téléphone portable directement en mode avion pendant les heures ou les jours de cette étude.

De cette façon, nous éviterons de faire partie de cette étude convenue entre les opérateurs Movistar, Vodafone et Orange et l’INE. L’appareil étant en mode avion, il est impossible de le localiser car la connexion au réseau de données et de voix est évitée. C’est le seul moyen efficace de passer inaperçu de nos jours.

Nous précisons à cet égard que le fait d’avoir le smartphone en mode avion permet à l’utilisateur de se connecter à un réseau Wi-Fi et de continuer à utiliser le courrier électronique, les messages provenant d’applications telles que Telegram ou WhatsApp et d’autres applications qui nécessitent une connexion réseau. Bien sûr, nous ne recevrons aucun appelmais nous serons hors de portée de cette enquête qui nous permet de connaître réellement la localisation des personnes à tout moment grâce à l’appareil mobile.

Le L’Agence espagnole de protection des données demande à l’INE de fournir plus de données sur le étude

À cet égard l’Agence espagnole de protection des données a exigé à l’Institut national des statistiques pour obtenir plus de données sur cette nouvelle étude controversée qui sera lancée dans les prochains jours dans la péninsule. Cela s’est traduit par un tweet :

A partir de ce moment chaque utilisateur est libre de faire ce qu’il veut pendant ces journées pour la durée de l’événement, vous pouvez donc choisir de tout laisser en l’état et de ne pas mettre l’appareil mobile en mode avion ou vous pouvez vous en servir pour éviter de « figurer » d’une manière ou d’une autre dans cette statistique.


Tags:
Avatar

Maureen